France Nature Environnement
  le hérisson le jeu le quiz le blog jardin les surprises
         
pesticides sa vie

mode d'emploi pour éviter les dangers au hérisson

le poison

Un cocktail mortel

Le poison est la première cause de mort du hérisson. Ce poison se trouve dans les pesticides, les produits utilisés au jardin pour éliminer les champignons, les insectes, les limaces, les mauvaises herbes et les acariens.

Le hérisson, maillon faible

Le poison s’accumule dans l’organisme du hérisson au fur et à mesure qu’il consomme des limaces ou des insectes empoisonnés par les pesticides. C’est toute la chaîne alimentaire qui est contaminée. La plante est le premier maillon : elle est empoisonnée au moment du traitement par le jardinier. Les insectes végétariens qui se nourrissent de plantes sont mangés à leur tour par des insectes prédateurs, eux-mêmes mangés par le hérisson.

Hiver comme été

En hiver, le poison est stocké dans les graisses qui servent de réserves au hérisson pour l’hibernation. Il se diffuse peu à peu dans son organisme pendant son sommeil et entraîne sa mort. En été, l’empoisonnement peut être plus rapide : les jardiniers répandent de grandes quantités de pesticides pour protéger leurs récoltes. Le hérisson consomme alors beaucoup de poison en peu de temps : il peut en mourir très vite.

Les anti-limaces

Ce sont surtout les granulés anti-limaces qui entraînent la mort du hérisson. Ces produits sont composés de métaldéhyde, un produit très toxique pour le hérisson, les animaux domestiques et l’homme. C’est en mangeant les limaces, ses proies préférées, que le hérisson a le plus de chances de mourir.

> Comment aider le hérisson ?

Il existe des solutions moins nocives que les pesticides.

Les mauvaises herbes

Les plantes que l'on appelle mauvaises herbes sont utiles pour beaucoup d’animaux. Par exemple, certains papillons ont besoin de ces plantes pour nourrir leurs chenilles. Il est conseillé de ne pas enlever toutes les mauvaises herbes. Sinon, on peut les arracher à la main ou avec une binette. Et pour les plus paresseux, il est possible de les brûler avec un brûleur thermique (c'est un appareil à gaz qui produit une flamme). Mais ce n’est pas très écologique car on utilise de l’énergie rare et chère.

Lutter contre les limaces

- Tu peux les ramasser à la main très régulièrement.
- Tu peux utiliser des pièges avec de la bière. Il en existe en jardineries, mais c’est aussi rigolo de les fabriquer soi-même !
Attention, il faut absolument éviter que le hérisson puisse atteindre la bière et les limaces alcoolisées. Il peut devenir complètement saoul.
- Pour se déplacer, les limaces et les escargots déposent un mucus très liquide, c’est la trace blanche que l'on voit après leur passage. Tu peux répandre du marc de café, de la cendre ou de la sciure de bois autour des plantations qui absorbent ce mucus et empêchent les limaces.
- Il existe des granulés anti-limaces qui ne sont pas toxiques pour les hérissons, les chats et les chiens. Ces produits sont utilisables en agriculture biologique. Mais ces produits sont chers et il faut en remettre souvent.

Lutter contre les pucerons et les champignons

Il existe des produits écologiques que tu peux trouver dans les jardineries. Tu peux aussi favoriser les insectes qui se nourrissent de pucerons, les larves de coccinelles par exemple, en achetant ou en construisant des abris à insectes.

limaces
 
Piège à limaces ? Un peu de bricolage et de recyclage
Prend un bac de glace vide. Sur les côtés de la boîte, au ras du couvercle, perce des trous de 2 cm de hauteur sur une largeur de 7 à 8 cm. Verse un peu de bière au fond de la boîte et referme le couvercle. Ensuite, enterre la boîte de manière à ce que les ouvertures soient au ras du sol. N’oublie pas de changer ou d’ajouter régulièrement de la bière !
 
haut de page

la route

Le hérisson n’aime pas les espaces dégagés. Quand il doit traverser une route, il le fait rapidement et en ligne droite. Pas facile pour un conducteur de l’éviter. Il meurt écrasé : son armure de piquants et sa tactique de se rouler en boule ne le protègent pas contre les voitures. Des scientifiques ont montré que le hérisson préfère se déplacer en suivant les haies, les murs et clôtures des jardins. Si ces derniers débouchent sur une route, le hérisson est directement menacé de mort.

> Comment aider le hérisson ?

Pas facile de déplacer une route !

Les associations de protection de la nature demandent la construction de passages à animaux. Ce sont des petits tunnels qui passent sous les routes ou des ponts qui les enjambent et permettent aux animaux de traverser sans se faire écraser. Mais leur construction est chère et les constructeurs de routes ne veulent pas toujours dépenser plus d’argent.

Alors que peux-tu faire ?

Il est possible d’éviter que le hérisson n’aille sur la route en s’assurant que la clôture qui donne sur la rue ne permet pas au hérisson de passer dessous ou de l’escalader. Il est possible d’enterrer le bas du grillage ou de construire un muret lisse d’une cinquantaine de centimètres de haut avec une grille à barreaux verticaux très rapprochés. Mais attention, les autres clôtures du jardin doivent permettre au hérisson d’aller et venir.

haut de page
 
 






      important
Le hérisson est un animal sauvage protégé par la loi. Il est interdit de le garder chez soi comme animal de compagnie, même pour le soigner. Sinon, la police de la nature ne pourrait pas faire la différence entre quelqu’un qui lui veut du bien et quelqu’un qui voudrait le tuer !

les parasites

Le hérisson a un pelage peu épais et une peau nue entre les piquants qui attirent les puces et les tiques. Il arrive qu’elles soient si nombreuses qu’elles entraînent la mort d’un hérisson, affaibli ou âgé, en lui pompant son sang. Les hérissons blessés qui sont recueillis dans les centres de soins sont débarrassés des parasites pour augmenter leurs chances de survie.

> Comment aider le hérisson ?

Le hérisson est un animal sauvage et les parasites sont une cause de mort naturelle. Ce n’est pas une bonne idée d’intervenir. Il ne faut pas nourrir les hérissons. Si tu le fais, tu risques de favoriser la transmission des tiques et des puces d’un hérisson à l’autre.

haut de page

l'épuisement

Les hérissons risquent de mourir d'épuisement pendant l'hibernation parce qu'ils n'ont pas fait assez de réserves de graisse avant l’hiver. Ce sont les très jeunes hérissons nés à la fin de l’été qui sont les plus menacés. Les vieux hérissons qui ont du mal à se nourrir meurent aussi faute d’avoir fait assez de réserves.

> Comment aider le hérisson ?

L’épuisement est une cause de mort naturelle du hérisson. Il faut à tout prix éviter de réveiller un hérisson qui dort l’hiver, car cela lui fera consommer de la graisse qui pourrait lui manquer au printemps pour se réveiller. Il est aussi déconseillé de nourrir les hérissons. Mais tu peux laisser une coupelle avec de l’eau pour qu’il puisse boire. Si tu trouves un hérisson affaibli, appelle le centre de soins le plus proche de chez toi. Clique ici pour avoir la liste des centres spécialisés pour soigner les animaux sauvages : http://uncs.chez.com/urgence.htm et http://lpo.fr/detresse/cds/index.shtml

haut de page

les chutes et pièges

Dans le jardin et autour de la maison, il y a souvent des trous profonds, des tuyaux en béton, des bassins, des piscines et des fosses ou encore des soupiraux dans lesquels le hérisson peut tomber. Le hérisson, même s’il est bon grimpeur et nageur, est pris au piège et meurt d’épuisement si les bords sont trop hauts et trop lisses pour qu’il puisse ressortir.
Il peut aussi rester coincé dans les filets contre les oiseaux posés sur les fraisiers. Il se blesse et peut même s’étrangler en se débattant pour s’échapper.
Il enfonce sa tête dans certains pots de glace, des boîtes de conserve ou des tuyaux de gouttières en voulant lécher les restes de nourriture ou par curiosité. Il se retrouve la tête coincée lorsque l'ouverture est trop étroite.

> Comment aider le hérisson ?

Les trous

Recouvre-les avec des couvercles, des planches ou encore des grilles aux barreaux étroits. Il est possible aussi d’y mettre une planche ou un morceau de grillage qui permettra au hérisson (et à d’autres animaux comme les campagnols) de grimper pour ressortir.

Les gouttières

Condamne leur accès en posant du grillage à mailles étroites.

Les bassins et les piscines

On peut mettre une planche ou un grillage posés sur le bord. Il est aussi possible de laisser flotter un bout de bois qui servira de radeau.

Les filets contre les oiseaux

Il vaut mieux ne pas les utiliser. S’il n’est pas possible de s’en passer, vérifie tous les matins qu’aucun animal n’est pris au piège.

haut de page

le chien

Un prédateur naturel devant un hérisson roulé en boule préfère passer sa route et trouver une proie plus facile. Mais un chien bien nourri est plus patient car il n’est pas pressé par la faim. Il arrive ainsi que les chiens blessent ou tuent des hérissons, plus par jeu que par appétit même s’ils se retrouvent ensuite la truffe pleine de piquants.

> Comment aider le hérisson ?

Il ne faut pas laisser vagabonder ton chien. C’est d’ailleurs souvent interdit car les chiens sans surveillance font des bêtises qui ont parfois des conséquences graves. Ils peuvent attaquer des animaux sauvages mais aussi des animaux d’élevage comme les moutons.

haut de page

des jardins trop rangés

Pelouse taillée à ras, buissons alignés, feuilles mortes ramassées, restes ménagers dans la poubelle, autant de gestes qui rendent le jardin très propre mais pas très accueillant pour le hérisson. Le hérisson a besoin d’un peu de désordre. Les feuilles mortes sont indispensables pour lui. Il s’en sert pour fabriquer le nid qui abritera ses petits et qui le protègera l’hiver. Sous les tas de branches ou les épais buissons, il peut se cacher et dissimuler son nid. Dans le compost, il trouve de quoi faire un festin.

Même si le jardin ne doit pas être trop rangé, ne laisse pas traîner les boîtes de conserves, bouts de tuyau et autres pots qui sont des pièges pour le hérisson. Par curiosité ou pour lécher les restes de nourriture, il y glisse sa tête et n’arrive plus à la ressortir.
La tondeuse
Il arrive que le jardinier en passant la tondeuse blesse ou tue un hérisson. Il faut faire très attention surtout lorsque l’on tond près des arbustes où peut se cacher le hérisson.

> Comment aider le hérisson ?

Les branchages

Plutôt que de les apporter tous à la déchetterie, il vaut mieux laisser ça et là, des tas de branches ou des souches qui serviront d’abri au hérisson.

Les feuilles mortes,

Il est possible d’en faire des tas cachés sous les haies. On peut aussi les étaler au pied des plantes pour éviter que l'eau d'arrosage ne s’évapore trop vite. Attention avant de brûler ou de déplacer ces tas avec la fourche : vérifie qu’aucun hérisson n'y est caché !

Le compost

On peut créer un compost à partir de restes ménagers et de déchets verts qui servira de garde-manger au hérisson.

Les tuyaux et boîtes de conserves

Même si le jardin ne doit pas être trop rangé, ne laisse pas traîner les boîtes de conserve, bouts de tuyau et autres pots qui sont des pièges pour le hérisson. Par curiosité ou pour lécher les restes de nourriture, il y glisse sa tête et n’arrive plus à la ressortir.

La tondeuse

Il arrive que le jardinier en passant la tondeuse blesse ou tue un hérisson. Il faut faire très attention surtout lorsque l’on tond près des arbustes où peut se cacher le hérisson.

Construire un abri à hérisson
Creuse dans la terre, à l’abri d’un buisson, un trou d’une vingtaine de centimètres de diamètre et de profondeur. Récupère une caisse en bois ou une cagette, place-la à l’envers sur le trou. Pose par-dessus une plaque de contreplaqué ou un morceau de vieille bâche pour que le toit de cet abri ne prenne pas l’eau. Recouvre le tout d’une couche de feuilles mortes. Vérifie que le hérisson peut se glisser entre la cagette et le trou. Et pour augmenter les chances d’y accueillir un hérisson, n’y touche plus !
 
haut de page
 
 

des jardins hermétiques et cloisonnés

Le hérisson a besoin de beaucoup d’espace. Il doit pouvoir aller et venir d’un jardin à l’autre. Mais les jardins sont séparés par des clôtures souvent très hautes. Le hérisson n’arrive pas toujours à les franchir. S’il veut passer d’une propriété à une autre, il doit passer par le portail. Il se retrouve alors dans la rue ou sur la route où il risque de se faire écraser.

> Comment aider le hérisson ?

Faciliter les déplacements du hérisson

Il faut laisser des ouvertures dans les clôtures. Quelques trous, de dix centimètres de haut sur quinze de large sont suffisants.

Ne pas guider le hérisson vers la route

Il faut s’assurer que le hérisson ne puisse pas escalader ou passer sous les clôtures qui longent la rue. Ce sont les trous dans les autres clôtures du jardin qui conduiront le hérisson vers un trajet moins dangereux.

haut de page