France Nature Environnement
  le hérisson le jeu le quiz le blog jardin les surprises
         
sa vie

nom : hérisson d’europe
nom scientifique : erinaceus europeaus

Les Romains l’appelaient ericius. Cette racine ancienne se retrouve aujourd’hui encore dans d’autres langues pour désigner le hérisson: riccio en italien, erizo en espagnol ou encore ouriço en portugais.

date de naissance : 15 millions d’années

Les premiers hérissons seraient apparus il y a plus de 15 millions d’années. Son squelette a assez peu changé depuis son apparition sur terre. Sans doute était-il suffisamment bien adapté pour traverser le temps presque sans modification ?

nationalité : européen

À l’ouest

Le hérisson est présent dans toute l’Europe, de l’Espagne à la Scandinavie.

À l’est

En Russie, on trouve un hérisson un peu plus gros, le hérisson à poitrine blanche.

Ailleurs dans le monde

Il existe des hérissons plus petits ou avec de longues oreilles dans les zones désertiques et dans les steppes. Il y a aussi des hérissons sans piquants. Ils sont recouverts de poils raides. On les trouve en Asie du sud-est.
haut de page

 
deux types de graisses sont stockées sous la peau du hérisson
- Une graisse concentrée en énergie, pour l’aider à se réveiller au printemps
- un peu comme ton bol de céréales le matin.
- Une autre graisse qui sert à faire fonctionner le cœur, les poumons,
la vessie

adresse : 4 rue des feuilles mortes

Citadin ?

Le hérisson habite partout où l’on trouve des feuilles mortes, essentielles pour la construction de son nid. Aujourd’hui, le hérisson trouve refuge dans les paysages avec des haies, dans les jardins et potagers proches des habitations, en ville ou dans les villages.

Campagnard ?

Avant l’apparition de l’homme, le hérisson vivait dans les clairières et en lisière des forêts. Ensuite, au début de l’agriculture, il trouvait sa nourriture et des abris dans les prés, les friches et les champs. Aujourd’hui, l’agriculture favorise les grandes parcelles de cultures et arrache les haies. Le hérisson ne trouve plus les abris et les feuilles mortes qui lui sont nécessaires. L’utilisation importante des pesticides entraîne en plus la disparition de ses proies. C’est pourquoi, le hérisson a dû se rapprocher des villes et villages.
haut de page

sexe : féminin ou masculin ?

Mâle ou femelle ? Pas facile de faire la différence, car les mâles comme les femelles ont des mamelles, cinq paires. Et en plus chez le mâle, les testicules ne sont pas visibles car ils sont à l’intérieur du corps. Le « secret » se situe près de la queue, où se trouve l’anus. Si c’est une femelle, à 1 cm au-dessus, il y a l’orifice vaginal. Si c’est un mâle, le pénis est à 5 cm, à l’endroit où serait son nombril.
haut de page

taille : de 20 à 30 cm

À l’âge adulte, le hérisson mesure entre 20 et 30 cm de longueur. Il n’y a pas de différence de taille entre un hérisson mâle et un hérisson femelle.
haut de page

poids : de 450 g à 700 g

Un poids qui fait le yoyo

Le hérisson pèse entre 450 g et 700 g. En automne, de septembre à octobre, le hérisson mange beaucoup pour avoir des réserves de graisses pour passer l’hiver. Les jeunes hérissons peuvent grossir de 7 g par jour à cette période et les plus gros peuvent dépasser largement le kilo. Mais au printemps, à leur réveil, certains hérissons ne pèseront plus que 350 g.

Trop gras ?

Le hérisson doit être le plus gras possible pour être en bonne santé. Car pour passer l’hiver et être certain de se réveiller au printemps, le hérisson stocke en automne d’énormes quantités de graisses. Elles serviront à faire fonctionner son organisme (respiration, circulation du sang, …) pendant ce sommeil qui dure tout l’hiver : l’hibernation.

Un sommeil risqué

Si le hérisson ne pèse pas plus de 450 g avant l’hibernation, il mourra. Cela arrive surtout lorsqu’il est né à la fin de l’été ou lorsqu’il est trop vieux ou affaibli par la maladie ou par les parasites.
haut de page

 
 

situation familiale : en solo

Chez les hérissons, on ne vit pas en couple. Les mâles et les femelles ne se rencontrent qu’au printemps pendant la saison des amours, entre mai et juin. La femelle s’occupe seule de l’élevage des petits qui naîtront entre juin et juillet.

Sites de rencontres pour hérissons

Les soirs de printemps, tous les hérissons du quartier se rencontrent sur les pelouses d’un parc ou dans une clairière. Après un reniflement du museau - pour savoir si le partenaire est un mâle ou une femelle - les deux hérissons se balancent des coups de pattes ou de museau. Ils font des petits sauts et des bruits en soufflant. Ensuite, chacun essaie de faire le tour de l’autre. Cette « danse » peut durer plusieurs heures !

Un accouplement qui ne manque pas de piquants

Mais comment font-ils pour s’accoupler avec tous ces piquants ? La femelle étire ses pattes postérieures en arrière et couche les piquants de son dos. Le mâle peut alors monter sur son dos pour copuler sans se piquer. L’étreinte, toujours très bruyante, peut durer plusieurs minutes.

Une mère solitaire

Après l’accouplement, les hérissons se séparent. Le mâle part à la recherche d’une autre partenaire. La femelle retourne sur son territoire. Six à sept semaines plus tard, les petits vont naître : ils sont de deux à sept bébés. Deux jours avant la mise bas, elle s’installe dans le nid qu’elle a construit et ne le quitte plus, même pour se nourrir, jusqu’à la naissance des petits.

Nés nus mais vite piquants

À leur naissance, les petits mesurent 6,5 cm et pèsent de 10 à 25 g. Ils sont aveugles et n’ont pas de piquants. Les piquants pousseront quelques heures plus tard. Les petits savent se mettre en boule avant même que leurs yeux ne s’ouvrent. La mère les allaite jusqu’à ce que leurs premières dents poussent. C’est à ce moment qu’ils quittent le nid pour leurs premiers vrais repas. Deux jeunes hérissons sur trois vont mourir avant d’avoir un an : écrasé par une voiture, tué par un prédateur, ...
haut de page

profession : assistant-jardinier

Le hérisson est un assistant-jardinier très utile et efficace. Il fait disparaître tous les insectes qui se nourrissent des légumes et plantes du jardin. Son salaire n’est pas très élevé : juste quelques gestes simples (pas de pesticides ni de granulés anti-limaces ou alors ceux qui ne sont pas toxiques pour les hérissons et les animaux domestiques).
haut de page

signes particuliers : piquant, en boule et baveux

Piquants ?

Le hérisson est le seul mammifère, en Europe, a être recouvert de piquants !

Susceptible ?

Le hérisson a tendance à se mettre en boule. Rien à voir avec son caractère : c’est juste parce qu’il n’a pas de piquants sur le ventre qui le protège des prédateurs. Il se met en boule grâce à un muscle puissant situé sous les piquants qui enferme sa tête, ses pattes et sa queue dans un bourrelet de peau - un peu comme quand on tire sur le lacet d’un capuchon – et qui dresse ses piquants. Ses narines restent juste sous la jointure du bourrelet, ce qui lui permet de respirer. Cette position ne demande aucun effort : le hérisson peut rester ainsi très longtemps.

Baveux ?

Le hérisson a une autre particularité : il enduit ses piquants de bave. Beurk ! Lorsqu’il trouve des objets ou des odeurs fortes (crottes de chien, herbe fraîchement coupée, vieilles chaussures, mégots de cigarette) le hérisson mâchouille sa trouvaille et se met à baver. Il étale cette salive gluante sur ses piquants. Ce phénomène bizarre peut durer d’une à dix minutes.
Pourquoi fait-il cela ?
Les scientifiques n’ont pas résolu l’énigme. Est-ce pour se débarrasser des tiques et des parasites qui se cachent dans ses piquants ? Est-ce pour cacher son odeur et échapper ainsi à ses prédateurs ? À moins que cette bave serve à communiquer entre hérissons ?
haut de page

 
 
      attention
le hérisson est un animal sauvage protégé par la loi. Il est interdit de le tuer, de le blesser, de le capturer, de l’enfermer ou de détruire son nid.
l’hibernation
C'est une sorte de longue sieste, pendant laquelle, l’organisme du hérisson est au ralenti.
Son corps se refroidit : sa température passe de 36°C à 4°C.
Sa respiration ralentit, à peine dix respirations par minute. Mais ce sommeil n’est pas forcément continu. S’il ne fait pas trop froid à l’extérieur du nid, le hérisson peut se réveiller et sortir, notamment pour faire pipi.

ennemis connus : prédateurs, poison, voiture

Des prédateurs naturels

Le hérisson n’a pas beaucoup d’ennemis naturels. Seuls les grands rapaces, comme le Hibou grand duc, arrivent à tuer les hérissons avec leurs serres et leur bec puissants. Le blaireau avec ses longues griffes ouvre le hérisson comme une boîte de conserve. Certains animaux, comme le corbeau ou le renard, se nourrissent des cadavres de hérissons tués sur les routes.

Sac à puces

Les puces, tiques, acariens et autres champignons raffolent de la peau nue entre les piquants du hérisson. Le hérisson n’arrive pas à les déloger. S’il est affaibli, ces parasites peuvent entraîner sa mort. Mais tu n’as rien à craindre de la puce du hérisson : elle n’aime que les piquants du hérisson.

Le poison

Les premiers tueurs de hérissons sont les granulés anti-limaces et les produits chimiques utilisés dans les jardins. Le hérisson est empoisonné en mangeant les insectes eux-mêmes contaminés par les poisons.

Les voitures

Les voitures sont la deuxième cause de mort du hérisson. Il se fait écraser soit en cherchant un nouveau territoire, soit en se nourrissant des insectes et des limaces qui recherchent la chaleur du goudron pendant les nuits d’été.
haut de page

personne à contacter en cas d’accident

Que faire si tu trouves un hérisson blessé ou en difficulté ? Contacte au plus vite, le centre spécialisé pour soigner les animaux sauvages le plus proche de chez toi. Tu trouveras sur leurs sites Internet les premiers gestes, les conseils et l’adresse du centre le plus proche :
http://uncs.chez.com/urgence.htm et http://www.lpo.fr/detresse/cds/index.shtml
haut de page

loisirs : dormir

Au printemps, le hérisson ne pense qu’à la saison des amours et en été, il passe les trois quarts de son temps à dormir. Il ne s’active vraiment qu’en automne car en plus de la recherche de nourriture, il va construire son nid. Et que fait-il en hiver ?

Fatigué ?

Le hérisson passe l’hiver à… dormir, soit presque cinq mois. N’ayant pas de poils épais pour le protéger du froid, et se nourrissant que d’insectes et de limaces absents pendant l’hiver, le hérisson hiberne.

Comme il fait son nid, il dort

Pendant l’hiver, le nid est sa seule protection contre le froid et l’humidité. À l’automne, il prend donc un grand soin pour le construire et le cacher. Le hérisson commence par former un tas de feuilles mortes qu’il transporte dans sa bouche. Il se place ensuite sous le tas et range les feuilles jusqu’à ce qu’elles forment une sorte d’igloo. Le hérisson n’utilise son nid qu’une seule fois.

C’est l’heure de se coucher ?

C’est le raccourcissement des jours et la baisse des températures qui indiquent au hérisson qu’il est temps de dormir. En France, dès que la température du jour approche 15 - 17°C, le hérisson, roulé en boule, entre dans un demi-sommeil. Sous les 13°C, l’animal plonge dans un sommeil profond.

Une pause en été

Quand il fait très chaud l’été, les proies du hérisson sont rares. Il arrive alors que le hérisson se réfugie dans son nid et… dort pour économiser son énergie. Il arrive aussi qu’il s’abrite dans les caves parce qu’elles sont fraîches et humides.
haut de page