France Nature Environnement
  le hérisson le jeu le quiz le blog jardin les surprises
         
  sa vie  
 

ses yeux

Les yeux du hérisson sont petits et noirs, situés près du sol et lui permettent à peine de voir net au bout de son museau. Le monde du hérisson est flou, sans détail et avec peu de couleurs. Heureusement que le hérisson a d’autres sens plus développés, comme l’odorat et l’ouïe qui l’aident à se déplacer et à se nourrir.

Pour aller plus loin
Imagine comment serait ta chambre vue avec des yeux de hérisson. Flippant non ?
Grâce à une étude scientifique, on sait que le hérisson a aussi une excellente mémoire qui l’aide dans ses déplacements. Un hérisson aveugle se déplaçait très facilement dans le jardin parce qu’il connaissait par cœur son parcours. Mais dès que les chercheurs plaçaient de nouveaux obstacles, ce hérisson était complètement perdu.
 
haut de page
 

son flair

Le hérisson n’arrête pas de renifler tout autour de lui, tantôt en l’air tantôt par terre. Il peut sentir l’odeur d’un ver de terre à 3 centimètres sous terre et l’odeur de l’homme à 10 mètres. Ne voyant pas très bien, le hérisson a le museau toujours en alerte pour détecter ses proies, des dangers ou encore les autres hérissons, surtout les femelles lors de la période des amours.

Pour aller plus loin
Son museau est toujours humide grâce à un liquide qui coule depuis ses narines. Comme le chat, les quelques longs poils de moustaches qui sont autour de son museau,
les « vibrisses », lui permettent de se repérer dans son environnement.
Si tu observes bien ton chat ou ton chien, tu verras qu’eux aussi ont des vibrisses.
 
haut de page

ses oreilles

Les oreilles sont très petites, à peine un centimètre, et cachées dans le pelage. Elles sont très efficaces pour détecter les proies : le moindre ver de terre qui gigote sous terre est facilement repéré.

Pour aller plus loin
Le hérisson a une ouïe très fine qui lui permet d’entendre le moindre bruit. Il entend même les petits cris très aigus émis par les petits hérissons. Grâce à son ouïe et son odorat très efficaces, le hérisson est un redoutable chasseur d’insectes, de limaces et de ver de terre.
 
haut de page

son goût

Le hérisson mange surtout des insectes : il est insectivore. Il mange aussi des limaces et des larves qu’il trouve dans le jardin. Il peut consommer jusqu’à 50 grammes de nourriture par nuit.
Et oui, le hérisson mange la nuit !

Pour aller plus loin
Le hérisson mange toute sorte d’insectes : des scarabées, guêpes et bourdons, escargots, limaces, chenilles, asticots et larves diverses. Il lui arrive aussi de manger des restes de grenouilles, lézards, serpents, oisillons et souriceaux laissés par d’autres prédateurs. Il n’hésite pas à manger les croquettes du chat ou la pâtée du chien. Même la nourriture qui sent mauvais ne lui fait pas peur : il peut manger des cadavres d’animaux ou des déchets de viande qu’il trouve près des poubelles. Le mauvais goût des défenses chimiques de certains insectes (punaise) ou encore le venin de certaines de ses proies ne le gênent pas. Par contre, les fruits et les légumes, c’est pas son truc : il ne mange des végétaux que s’il ne trouve rien d’autre. Et le lait lui donne la diarrhée.
 
haut de page

ses piquants

Le hérisson est le seul mammifère d’Europe à avoir des piquants. Il est recouvert de 5 000 piquants (en moyenne) pointés dans toutes les directions. Ils recouvrent son dos, ses flancs et son front.

Des piquants vraiment poilants

Les piquants sont en fait des … poils qui se sont transformés au cours du temps pour protéger le hérisson des prédateurs. Ils poussent comme nos cheveux : au bout d’un an et demi, le piquant tombe et est remplacé par un nouveau. Heureusement, les piquants ne tombent pas tous en même temps, sinon le hérisson serait tout nu et sans défense !

Des piquants par milliers

Le nombre de piquants dépend de l’âge et de la taille du hérisson. Un jeune hérisson porte
3 000 piquants, un hérisson adulte en a 5 000 et un gros hérisson en a plus de 7 000 ! Mais même s’il en a beaucoup, les piquants du hérisson ne le protègent pas du froid. Entre les piquants, sa peau est nue. D’ailleurs les tiques et les puces en raffolent. C’est un vrai sac à puces !

Légers, solides et mobiles

Les piquants mesurent de deux à trois centimètres de long pour une épaisseur de deux millimètres. Ils sont épais à la base et fins à la pointe. Ils sont comme une tige de bambou : creux à l’intérieur et striés sur le pourtour ce qui les rend légers et solides. Près de la peau, la base des piquants est plus fine. À cet endroit, le piquant peut se plier et, en cas de choc, il ne s’enfonce pas dans le corps du hérisson. Le hérisson peut bouger ses piquants. Il peut les coucher ou les hérisser. En couchant ses piquants, le hérisson peut entrer dans des trous qui paraissent étroits par rapport à sa taille. Au contraire, en les hérissant, il devient plus gros et alors impossible de le ressortir.

Camouflage

Le piquant n’a pas la même couleur sur toute sa longueur : des zones blanches alternent avec des zones noires et brunes, un peu comme une tenue de camouflage qui lui donne une couleur générale un peu grise et lui permet de passer inaperçu.

Une armure insuffisante

Le hérisson a des piquants que sur le dos, les flancs et le front. Sa tête, ses pattes et son ventre sont couverts de poils. Pour éviter d’être attaqué à ces endroits, le hérisson à une tactique : il se roule en boule.

Piquant dès la naissance

À sa naissance, le hérisson est tout nu et tout rose. Très, très vite, les premiers piquants poussent. Ils sont fins et blancs. Au bout de 24 heures, ils mesurent déjà plusieurs millimètres. Ils vont tombés quelques jours plus tard et être remplacés par des piquants plus gros et un peu colorés. Ils tombent à leur tour 6 semaines plus tard pour être enfin remplacés par de vrais piquants.

haut de page

ses poils

Le hérisson n’a pas de piquants sur la poitrine, la gorge, le ventre et les pattes sinon il se piquerait en se mettant en boule. Ces parties du corps sont recouvertes de poils courts, raides et rêches et de couleur brun-gris. Les poils qui sont à la limite avec les piquants sont plus longs et désordonnés.

Pour aller plus loin
Le hérisson a peu de poils - on y voit la peau à travers – pas assez en tout cas pour le protéger contre le froid. Ces quelques poils sèchent vite et évitent au hérisson d’être longtemps mouillé. Peu nombreux, ils sont aussi plus faciles à nettoyer.
 
haut de page

ses pattes

Quand le hérisson se déplace lentement, on dirait qu’il n’a pas de pattes. Elles sont complètement cachées par les poils longs de son ventre. Mais quand il court, on se rend compte que ses pattes mesurent près de 10 cm.

Des mains aux pattes

Le hérisson est un animal plantigrade, c’est-à-dire qu’il pose toute la plante des pieds au sol pour se déplacer. Ses pattes ont cinq doigts - on dirait des petites mains. Les pattes arrière sont longues et étroites. Les pattes avant sont plus larges. Du coup, en regardant ses empreintes, on dirait que les traces ont été faites par deux animaux différents.

Creuser, grimper

Les griffes du hérisson sont très solides, surtout aux pattes avant. Elles lui servent à creuser la terre pour trouver sa nourriture, à passer sous les clôtures ou à grimper sur les murs en pierres ou les clôtures.

Courir

Quand il a peur, le hérisson ne se roule pas toujours en boule. Il préfère souvent fuir en courant vers l’abri le plus proche. Pour courir, son corps se soulève brusquement de plusieurs centimètres. Mais même en pleine course, le hérisson n’est pas très rapide : à peine 2 km à l’heure (le chat ou le lapin atteignent 40 km/h).

haut de page









squelette
Les sons

sa queue

Sais-tu si le hérisson a une queue ? Et oui ! Elle est bien là, cachée par les poils et les piquants. On ne la voit pas bien : elle ne mesure que 2 cm. C’est bien pratique pour se rouler en boule. Et puis, rien ne dépasse, pas de prise pour les prédateurs pour dérouler le hérisson.

Pour aller plus loin
Tous les hérissons n’ont pas la queue de la même longueur parce qu’ils n’ont pas tous le même nombre de vertèbres : entre 11 et 28. Mais la queue reste toujours courte et dépasse rarement l’arrière du corps.
 
haut de page

son squelette

Le squelette du hérisson n’a pas beaucoup changé depuis son apparition sur Terre. Regarde sa colonne vertébrale : elle forme un arc de cercle. C’est pour cela que le hérisson a la forme d’une boule et qu’il peut facilement se rouler en boule.

Pour aller plus loin
Le squelette du hérisson ressemble au squelette des autres mammifères. Comme le nôtre son cou compte sept vertèbres. Mais son cou est plus court parce que ses vertèbres sont plus étroites et presque emboîtées. Même si elles sont presque collées, le cou reste souple, pour pouvoir se rouler en boule facilement.
 
haut de page

ses sons

Le hérisson est très bruyant : il sait ronronner, glousser, siffler, souffler, crisser des dents, grogner et hurler. Ces sons lui permettent de communiquer avec les autres hérissons.

Pour aller plus loin
Le hérisson n’est pas un animal discret. Il fait beaucoup de bruit en mangeant. Il a tout un répertoire de sons pour communiquer avec les autres hérissons. Les petits hérissons émettent des sifflements pour appeler leur mère. Elle les rassure avec un cri court ou un gloussement. Lorsque deux hérissons se rencontrent, ils se saluent avec un son qui ressemble à un cliquetis métallique. Un intrus sera accueilli avec un raclement de gorge ou un grognement accompagné d’un soufflement. Si l’intrus insiste, un claquement de dents le prévient qu’il vaut mieux partir. S’il a peur ou mal, le hérisson peut lancer un cri strident ou un hurlement à te glacer le sang dans les veines !
 
haut de page